Accueil / AMERIQUE / L’INCONTOURNABLE DE LA BOLIVIE
L_incontournable_de_Bolivie_13_ybihaf

L’INCONTOURNABLE DE LA BOLIVIE

Cap sur la Bolivie ! Située au cœur de l’Amérique latine, la Bolivie est un pays aux mille visages. Ses paysages diversifiés, ses nombreuses communautés indiennes et ses coutumes ancestrales en font une destination authentique. Entre altiplano, hauts sommets et forêt amazonienne, voici notre sélection des lieux à ne pas manquer.

LA PAZ ET LA CORDILLÈRE ROYALE
Située au pied de la Cordillère des Andes, à 3 700 m d’altitude, la Paz est la plus haute capitale de la planète. La Paz est une ville surprenante, son patrimoine et son ambiance sont inimitables. Véritable métropole multiculturelle, elle est le symbole la fusion des cultures andines et européennes. Les hommes d’affaires du centre ville côtoient ainsi les indiens Aymaras des montagnes environnantes. Les marchés traditionnels sont une étape incontournable. Entre les tons rose vif des aguayos, le rouge éclatant des piments et le vert de la feuille de coca, c’est une ville aux mille et une couleurs qui se dévoile. A ne pas manquer également, le quartier de Socopachi et ses peñas traditionnels, la Plaza Murillo et sa cathédrale, et la rue Jaén et son architecture coloniale. Puis, cap à l’est de la capitale pour découvrir la majestueuse Cordillère Royale. Située à 6 000 m d’altitude, cette chaîne montagneuse aux sommets enneigés charmera les amateurs de trekking. A cette hauteur, on pourrait presque poser un pied dans les nuages.

LE LAC TITICACA
Direction les rives de l’emblématique lac Titicaca pour découvrir le berceau de lacivilisation Inca. Situé à la frontière de la Bolivie et du Pérou, à 3 800 m d’altitude, le lac Titicaca est le plus haut lac navigable du monde. Les dimensions de cette gigantesque étendue d’eau sont impressionnantes : 300 m de profondeur pour une superficie de 8 300 km². Lieu de mythes et de légendes, le lac Titicaca fascine les voyageurs depuis la nuit des temps. Certains prétendent même que ses eaux abritent les vestiges de la cité d’Atlantide ! Parmi la quarantaine d’îles du lac, la Isla del Sol vaut le détour. Ici, le temps semble s’être arrêté. La pêche et l’artisanat rythme la quotidien de la communauté indienne de l’île. Les voyageurs pourront en apprendre davantage sur l’ère précolombienne en visitant les ruines de Pilkokaina ou encore les escaliers de Yumani. Aux abords du lac, la ville de Copacabana accueille à Pâques des milliers de pèlerins venus se recueillir devant la Vierge Noire. Attention, les eaux miroitantes du lac risquent d’en envoûter plus d’un !

POTOSI
Fondé au XVIe par des conquistadors espagnols, Potosí conserve les stigmates d’un Eldorado oublié. Suite à la découverte des mines d’argent du Cerro Rico par les colons, la ville bolivienne connaît des années fastes. Son sol truffé d’argent contribue alors à remplir les caisses de la couronne espagnole, à tel point qu’elle est nommée Ville Impériale par Charles Quint. Mais cette richesse considérable cache une réalité beaucoup plus sombre. Durant des années, des millions d’indiens boliviens et d’esclaves venus d’Afriques sont exploités dans les mines. Lorsque, au XIXe, le minerai vient à manquer, la ville coloniale connaît un déclin aussi fulgurant que son apogée. Aujourd’hui, les nombreux bâtiments coloniaux (Casa de la Moneda) et édifices religieux témoignent de la prospérité passée. L’attraction principale de la ville reste la visite des galeries souterraines en compagnie des mineurs qui exploitent toujours différents minerais. Il est de coutume de passer faire un tour au marché des sorcières de la ville pour acheter quelques cadeaux à ceux-ci.

SUCRE
Tout comme Potosí, la ville de Sucre est inscrite au Patrimoine culturel de l’Humanité. Ville coloniale par excellence, la capitale constitutionnelle de la Bolivie est une étape incontournable. Ses murs d’un blanc étincelant renferment un patrimoine culturel et historique passionnant. La riche diversité des styles architecturaux, entre édifices coloniaux et constructions modernes, donnent un mélange des plus éclectiques. En parcourant les ruelles pavées de la ville, vous aurez le plaisir de découvrir les marchés artisanaux ainsi que de nombreuses églises coloniales. Apprenez-en plus sur l’histoire des luttes révolutionnaires de la Bolivie en visitant le très beau musée de la Recoleta. Le soir, la ville s’anime, on court de bars en bars et on danse jusqu’au bout de la nuit ! Sucre est une ville où il fait bon vivre.

LE SUD LIPEZ ET LA ROUTE DES JOYAUX
Direction le sud-ouest de la Bolivie pour découvrir Le Sud Lipez et la route des joyaux. Cet écrin naturel abrite l’un des plus beaux paysages d’Amérique latine. Dans l’immensité du Lipez, les sites se succèdent et ne se ressemblent pas. L’imposant volcan Tomasamil à plus de 5 900 m d’altitude domine les lieux. Les minéraux dont regorge le désert de Dalí donnent aux paysages et aux lacs des couleurs surnaturelles. Entre les eaux rouges de la Laguna Colorada, les eaux grises de la Laguna Honda et les eaux bleutées de la Laguna Cañapa, le voyageur se plonge dans un décor époustouflant. Autour de ces oasis, il est possible d’observer de nombreuses espèces d’oiseaux dont les flamants roses et les mouettes andines. Pour encore plus de dépaysement, le circuit peut se poursuivre vers jusqu’à la frontière chilienne. Au programme, San Pedro de Atacama au sud ou le Salar d’Uyuni vers le nord. La Route des Joyaux mérite bien son nom !

SALAR D’UYUNI
Changement total de décor cette fois, direction les hauts plateaux boliviens pour découvrir le désert de sel le plus vaste du monde : le Salar d’Uyuni. Située à près de 4 000 m d’altitude, cette étendue saline de 12 500 km² est le fruit de l’évaporation du lac Michin il y a plusieurs millions d’années. L’immensité et la blancheur immaculée de ce désert de sel en font un des endroits les plus mythiques de la Bolivie. A la saison des pluies, de décembre à février, le salar se transforme en un gigantesque miroir où se rejoignent le ciel et la terre. Dans cette immense mer de sel les illusions d’optiques sont légion. L’exploration continue sur l’île d’Inca Huasi et ses cactus géants. C’est à cet endroit que se trouve le meilleur point de vue pour admirer le salar et le volcan Tunupa. Cette escapade dans ce lieu hors du commun sera sans doute l’un des moments forts de votre séjour en Bolivie.

AMAZONIE BOLIVIENNE
Il est temps de quitter les hauts sommets pour découvrir un endroit moins connu : l’Amazonie bolivienne. Entre végétation luxuriante, animaux sauvages et communautés indiennes, cette immense étendue verte réserve bien des surprises. Un grand nombre de parcs naturels a été mis en place afin préserver les différentes espèces végétales et animales de la forêt amazonienne. Situé à l’ouest de Santa Cruz, le Parc national Amboró s’étend sur près de 400 000 hectares. Encore peu visité, il fait pourtant partie des zones protégées, avec l’un des écosystèmes les plus diversifiés de Bolivie. Il est également reconnu pour les nombreuses espèces d’oiseaux tropicaux qu’il abrite. Au nord-est de la Bolivie, dans la région du Béni, le Parc national Madidi couvre quant à lui plus de 1,7 millions d’hectares. Cette immense réserve naturelle renferme l’une des plus grandes biodiversités de la planète. Ce sont 6 000 espèces de plantes supérieures, plus de 1 300 espèces de poissons et près de 1 000 espèces d’oiseaux qui cohabitent au sein de cet écosystème unique. Le parc abrite aussi une grande variété de plantes endémiques. De quoi réjouir les explorateurs et les aventuriers !

TARIJA ET LA ROUTE DES VINS
Enfin, les amateurs de vin se dirigeront à l’extrême sud du pays, à Tarija. Cette ville aux airs andalous, fondée au XVIe siècle, est le point de départ de la route des vins. Moins connus que les crus argentins ou chiliens, les vins d’altitudes boliviens sont appréciés pour leur arôme riche dû à une exposition plus intense aux rayons ultraviolets. Les cépages cultivés sont principalement le merlot, le cabernet sauvignon, le syrah ou encore le malbec. Les bodegas de la ville proposent des visites ainsi que des dégustations de vin. C’est également dans cette région que l’on produit le Singani, la liqueur nationale de Bolivie. Quant à la ville de Tarija, elle charmera les voyageurs avec ces édifices coloniaux. Une dernière étape gustative !

 

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver le guide de voyage de l’agence de voyage locale Bolivia Excepción : www.bolivia-excepcion.com

A propos de Stéphanie

Stéphanie, du blog voyage MY TOUR DU MONDE. Je voyage & blogue pour partager avec vous mes photos, vidéos, récits,conseils et astuces pour voyager autour du monde.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge